Guéorgui Gospodinov

Guéorgui Gospodinov

Guéorgui Gospodinov, né en 1968,  est l’un des auteurs phares de la jeune génération des écrivains bulgares. ll est l'auteur du roman Un Roman naturel qui a renouvelé profondément la prose bulgare, du roman Physique de la mélancolie, de nouvelles et essais (L'Alphabet des femmes, Et tout devint lune, Les crises invisibles), il est également poète (cinq recueils), dramaturge (deux pièces), critique littéraire, collaborateur aux journaux Literatouren vestnik et Dnevnik. La plupart de ses œuvres ont été rééditées en Bulgarie, il a reçu plusieurs prix nationaux et est, à ce jour, l'écrivain bulgare contemporain le plus traduit. Physique de la mélancolie a été nominé pour quatre prix internationaux prestigieux : Gregor von Rezzori,  Strega Europeo, Brücke Berlin Preis et Internationale Literaturpreis – Haus der Kulturen der Welt 2014.
Il a édité les recueils J'ai vécu le socialisme, 171 histoires personnelles (2006) et Inventaire du socialisme (2006), catalogue d'objets quotidiens dans la Bulgarie de 1956-1989.
Guéorgui Gospodinov a été invité à de nombreuses manifestations littéraires organisées en France :
- 2001 : Les belles Étrangères, ministère de la Culture
- 2005 : invité de Balkans-Transit (Caen et basse-Normandie)
- 2007 : invité à participer à la journée d'étude coorganisée par  Nicole Bary (directrice de l'association Les Amis du Roi des Aulnes) et Marie Vrinat-Nikolov  : « Écrire la rupture », avec la participation d'écrivains allemands, bulgares et français, et d'universitaires-chercheurs français et bulgares, 21 novembre, Maison Heinrich Heine.
- 2007 : invité au Salon de la littérature européenne de Cognac
- 2009 : invité à participer à la journée d'étude coorganisée par  Nicole Bary (directrice de l'association Les Amis du Roi des Aulnes) et Marie Vrinat-Nikolov  : « Voix du roman européen en Allemagne, Bulgarie et France, avec la participation d'écrivains allemands, bulgares, suisse et français, et d'universitaires-chercheurs français et bulgares, Sofia, Institut français, 2-4 avril.
- 2010 : invité au salon du livre balkanique, Cité des Arts, Paris.
Il est régulièrement invité en Allemagne (un an à Berlin par le DAAD), en Pologne, Slovénie et dans plusieurs autres pays d'Europe à des rencontres et des tables rondes entre écrivains.


En français :
Ghéorghi Gospodinov, Un roman naturel, roman traduit du bulgare par Marie Vrinat, Phébus, 2002.

Guéorgui Gospodinov, L'Alphabet des femmes, récits traduit du bulgare par Marie Vrinat, Arléa, 2003.

Guéorgui Gospodinov, Physique de la mélancolie, traduit du bulgare par Marie Vrinat, Intervalles, coll. Sémaphores (INALCO/Intervalles), 2015.

Guéorgui Gospodinov, 5 poèmes traduits du bulgare par Marie Vrinat et Ralitsa Mikhaïlova, in : Ciel nocturne, douze poètes et nouvellistes bulgares et français (bilingue), Paris, éditions l’Inventaire et association Balkans-Transit, 2006.

Guéorgui Gospodinov, « Oh, Henry », récit traduit du bulgare par Marie Vrinat, in : Concerto pour phrase : 17 récits bulgares contemporains traduits sous la direction de Marie Vrinat, HB éditions, 2008.

Guéorgui Gospodinov, « Et tout devint lune », récit traduit du bulgare par Marie Vrinat, in : Espaces : fictions européennes, Observatoire de l'Espace / CNES, 2008.

Guéorgui Gospodinov, « D.J. », pièce traduite du bulgare par Marie Vrinat, Paris, Leo Scheer, La Revue littéraire, N° 37, été 2010.

À paraître en 2013 dans le recueil Sans faucille ni marteau, aux éditions Peter Lang, sous la direction de Petra James et Clara Royer : « Thé à la cerise », nouvelle traduite du bulgare par Marie Vrinat.

Un roman naturelSon roman Un roman naturel (1999/2000/2004) a été traduit et édité dans une vingtaine de langues, dont : France (Phebus, 2002, traduction Marie Vrinat), aux Etats-Unis (éd. Dalkey Archive Press), en Serbie, Croatie, Macédoine, Slovénie, République tchèque, Italie, Danemark, Autriche (éd. Droschl).

Nombreuses recensions parues (Nouvel Observateur, Page, Le Soir, New Yorker, Guardian, Village Voice, FAZ, et autres).

L Alphabet des femmesSon recueil de nouvelles, paru en 2001, a été traduit et publié en France (L’Alphabet des femmes, Arlea, 2003, traduction Marie Vrinat), aux Etats-Unis (NU Press), en République tchèque, Autriche (Wieser verlag), Macédoine et autres pays.

 

Physique de la mélancolie, paru en italien, serbe, abglais, franhçais,néerlandais et allemand, a été finaliste de quatr prix internationaux : Strega, Gregor von Rezzori, Haus der Kulturen der Welt 2015, BRÜCKE BERLIN-Preis 2014).

 PM

Imprimer

SERVICES

Par notre intermédiaire, vous pouvez entrer en contact avec un écrivain présenté sur ce site, ou avec le traducteur indiqué au bas des extraits traduits.

Si vous voulez recevoir notre bulletin d’information, à chaque fois qu'un nouvel auteur est présenté, envoyez-nous un courriel.

TRADUCTEURS