Un rocher sous la cascade

Un rocher sous la cascade!

Vertige de saisons,
sous un ciel de naissances et de mort,
bouillonnant immuablement sous ton rempart.

Tu ne te souviens pas depuis quand
l'eau se bat contre ton opiniâtreté.
Et tu résistes en vain.
Et ta noire douleur du souvenir
haletant et neigeux ne s'éteint pas.

Pourquoi cette rude fatalité:
tu changes et pourtant
tu demeures éternel,
un rocher sous la cascade,
écho granitique de mon espoir
de ne ressembler qu'à moi-même.

Mais pourquoi alors prié-je
pour être sans cesse assailli
par la furie des vers
et des soleils irrémédiables?

Traduit du bulgare par Marie Vrinat

Imprimer