Véra Moutaftchiéva

Véra Moutaftchiéva

Véra Moutaftchiéva est née en 1929, à Sofia. Elle est écrivaine et historienne, spécialiste de l’Empire ottoman. Avec Yordan Raditchkov, décédé en 2004, c’est un pilier de la littérature et de la vie culturelle bulgares depuis les années soixante, c’est aussi une intellectuelle qui œuvre pour la tolérance et la compréhension dans les Balkans. Elle a reçu en 2004 le titre d’académicienne.

Elle est l’auteur de nombreux romans historiques, traduits dans de nombreuses langues, qui lui ont permis de renouveler le genre et de rompre, dans les années 60, avec le réalisme socialiste.

Depuis la chute du régime communiste, elle se consacre à l’écriture de ses mémoires et d’essais sur la situation dans les Balkans.

L’une de ses œuvres a été publiée en français sous le titre Le Prince errant (Stock, 1987, traduit par Claude Guilhot), ainsi que dans d’autres langues (turc, italien, allemand, russe, polonais, roumain).

Imprimer