Instants avec Paris

Tu es revenu de loin à Paris
où tu n'avais jamais vécu auparavant.
Si tu parviens à retenir cet instant,
tu flâneras encore au Quartier latin.
Place de la Bastille tu danseras encore,
comme une touche résonnera sous tes pieds
un pont sur la Seine.
Tu verras le jour se lever à Montmartre, goutte
d'obscurité dans les yeux, soleil noir dans le verre d'absinthe,
tu prendras un café à Saint-Germain-des-Prés,
lentement tu traverseras le parc des Tuileries.
Sous la tour d'Eiffel tu t'arrêteras ...
Tu repartiras sans dire adieu à Paris.
Mais ce n'est pas pour lui que tu seras triste:
c'est pour toi. Tu croyais le sauver par tes vers,
c'est lui qui t'a survécu, insouciant.

1979

traduit du bulgare par Marie Vrinat

Imprimer