Qui sommes-nous?

Guernsey.2 Marie Vrinat-Nikolov est professeur des universités en langue et littérature bulgares à L’INALCO, Paris.

Elle est également traductrice littéraire du bulgare vers le français, sa langue maternelle.

Désireuse de contribuer à mieux faire connaître au public francophone la littérature contemporaine bulgare, c’est elle qui a conçu ce site et qui l'entretient.

 

 Ce site a été élaboré par Mihail Novak qu'il en soit chaleureusement remercié.

Bio/bibliographie

Traductions

Romans et recueils (récits, poèmes, pièces)

    1. Elena Alexieva, Le Prix Nobel, roman, Actes-Sud noir, 2015.
    2. Théodora Dimova, Mères, roman, Les Syrtes, avril 2006.
    3. Théodora Dimova, Adriana, roman, Les Syrtes, 2008.
    4. Emilia Dvorianova, PASSION ou la mort d’Alissa, roman, Fédérop, 2006.
    5. Emilia Dvorianova, Les Jardins interdits, roman, Paris, éditions Aden, 2010.
    6. Emilia Dvorianova, Concert pour phrase, Paris, éditions Rue d'Ulm, à paraître automne 2015.
    7. Ghéorghi Gospodinov, Un roman naturel, roman, Phébus, 2002.
    8. Guéorgui Gospodinov, L'Alphabet des femmes, récits, Arléa, 2003 ; réédité en poche 2014.
    9. Guéorgui Gospodinov, « D.J. », pièce, Paris, Leo Scheer, La Revue littéraire, N° 37, été 2010.
    10. Guéorgui Gospodinov, Physique de la mélancolie, Paris, Intervalles, collection Sémaphores, 2015.
    11. Kiril Kadiiski, La ville noctambule, choix de poèmes (en collaboration avec Alain Bosquet), Pleven, ed. EA, 1996 ; Librairie bleue, 1998.
    12. Kiril Kadiiski, Les cinq saisons et autres poèmes (en  collaboration avec Jean Orizet), Le Cherche-Midi, 2001. (Prix Max Jacob étranger)
    13. Zahary Karabachliev, 18%Gris, roman, Paris, éditions Intervalles,  2011.
    14. Vera Moutaftchieva, Moi, Anne Comnène, roman, éditions Anubis, Sofia, 2007.
    15. Victor Paskov, Ballade pour Georg Henig, roman, Éditions de l'Aube, 1989 (prix Écureuil pour la traduction de ce roman, salon du livre de Bordeaux en 1990), réédité chez Rivages poche, 1991, réédité dans Vingtième siècle, mon amour, Éditions de l’Aube, 2000, réédité chez L'Aube poche, 2007, 2014.
    16. Victor Paskov, Allemagne, Conte cruel, roman, Éditions de l'Aube, 1992.
    17. Victor Paskov, Big Business, nouvelle, édition bilingue, Arcanes 17, 1993.
    18. Ivaïlo Petrov, Avant ma naissance ... et après, roman, L'Age d'Homme, 1994.
    19. Alek Popov, Mission Londres, roman, Alvik, avril 2006.
    20. Yordan Raditchkov, L'herbe folle, (en collaboration avec Roumiana Tatarova-Demange et Bernard Lory), nouvelles, coédition Est-Ouest et Unesco, 1994.
    21. Yordan Raditchkov, Récits de Tcherkaski, recueil de récits, L'Esprit des Péninsules, 1994 ; deuxième édition revue et augmentée de récits traduits par Krassimir Kavaldjiev, L'Esprit des Péninsules, 1998.
    22. Yordan Raditchkov, Nous, les Moineaux, (en collaboration avec Veronika Nentchéva), récits, L'Esprit des Péninsules, 1997 (Prix de l’Union des Traducteurs de Bulgarie).
    23. Yordan Raditchkov, La Barbe de bouc (en collaboration avec Bernard Lory et Krassimir Kavaldjiev), récits, L’Esprit des Péninsules, 2001.
    24. 21)  Yordan Raditchkov, Souvenirs de chevaux, nouvelle, Fata Morgana, 2002.
    25. Yordan Raditchkov, « Janvier » (pièce traduite par Tsena Mileva et Roumiana Stantcheva), « Lazaritsa » (pièce traduite par Roumiana Demange et Marie Vrinat), Editions théâtrales / Maison Antoine Vitez, 2002.
    26. Yordan Raditchkov, Le Chapeau melon, édition bilingue, L'Asiathèque, 2007.
    27. Sevda Sevan, Quelque part dans les Balkans (tome I, Rodosto, Rodosto), roman, L’Esprit des Péninsules, 2001.
    28. Sevda Sevan, Quelque part dans les Balkans (tome II), roman, L’Esprit des Péninsules, 2002.
    29. Tzvétan Stoyanov, Le Génie et son maître, essai, Paris, L'Esprit des Péninsules, 2000.
    30. Ivan Vazov, Sous le Joug, roman, Fayard, 2007.
      [recensions concernant la traduction : Renie Yotova, « Le premier roman bulgare » (Ivan Vazov, Sous le joug, Fayard, 2007, traduit du bulgare par Marie Vrinat-Nikolov, préface Bernard Lory), Altermed (La Méditerranée autrement), N°2, revue annuelle, Éditions Non Lieu, 2008, pp.158-159. ISBN : 978-2-35270-048-7 ; Vessela Guenova, « Sous le Joug : une nouvelle traduction en français, Fréquences francophones n° 10/2007, Sofia]
    31. Yordan Yovkov, Légendes du Balkan, récits,  L'Esprit des Péninsules, 1999.
       [recension concernant la traduction : Vessela Guenova, « Réception française de Yordan Yovkov : Les Légendes du Balkan dans deux traductions françaises, Études balkaniques, 1999, n° 3-4, Sofia]

Témoignages :

    1. Au nom du Peuple, recueil de textes présentés par Tzvétan Todorov et traduits par Marie Vrinat, Éditions de l'Aube, 1992.
    2. La fragilité du bien (le sauvetage des juifs de Bulgarie), textes réunis et commentés par Tzvetan Todorov, traduits par Marie Vrinat et Irena Krasteva), Paris, Albin-Michel, 1999.
    3. Vesko Branev, L'Homme surveillé, mémoires, traduit en collaboration avec l'auteur,  préface par Tzvetan Todorov, Paris, Albin-Michel, 2009.

Anthologies :

    1. Anthologie des Belles étrangères (en collaboration) Paris, L’Esprit des Péninsules, 2001.
    2. Ciel nocturne (en collaboration), douze poètes et nouvellistes bulgares et français (bilingue), Paris, éditions l’Inventaire et association Balkans-Transit, 2006.
    3. Narrateurs contemporains bulgares (en collaboration), Sofia, Voenno izdateltsvo, 2006.
    4. Concerto pour phrase : 17 récits bulgares contemporains traduits sous la direction de Marie Vrinat, HB éditions, 2008 (en collaboration).
    5. Espaces : fictions européennes (en collaboration) ; traduction de la nouvelle « Et tout devint lune » de Guéorgui Gospodinov, Observatoire de l'Espace / CNES, 2008.

Divers :

  1. Café-Europe, actes d'un colloque sur le rôle du café dans la culture et les sociétés européennes, pour les éditions Damyan Yakov, Sofia, 2009.

à paraître :
Elena Alexieva, Le Prix Nobel, Actes-sud, 2015
Emilia Dvorianova, Concert pour phrase, ENS Ulm, 2015
Guéorgui Gospodinov, Physique de la mélancolie, roman, Intervalles (col. Sémaphores), 2015.

Traduction d'essais, articles, nouvelles, poèmes parus dans des revues

  1. Bogdan Bogdanov : « La première époque moderne », essai, Lettre internationale, Paris, 1988, p. 20-22.
  2. Tsotcho Boïadjiev, « Homo viator », essai, Lettre internationale, Paris, 1989, p. 17-19.
  3. Ivaïlo Ditchev, « Des pas sur l'eau », essai, Lettre internationale, Paris, 1990, p. 15-18.
  4. Blaga Dimitrova, « Poésie et politique », « La novelangue   contemporaine », essais, Lettre internationale, Paris, 1990, p. 51-52
  5. Victor Paskov, « Loth en exil », essai, Lettre internationale, Paris, 1991, p. 50-54.
  6. Blaga Dimitrova, « Sysiphe », Lettre internationale, Paris, 1992-93, p.
  7. Alexandre Gradinarov, « Tcho-Gog », Le Monde diplomatique, nouvelle, nov. 1992, p. 22.
  8. Boian Bioltchev, « Adieu, tante Klara », Bulletin de liaison du Centre d'Etudes balkaniques, Paris - INALCO, décembre 1994, p. 103-108.
  9. Yordan Raditchkov, texte publié pour Le Nouvel Observateur, trente ans, « 240 écrivains racontent une journée du monde », 1993.
  10. Ivaïlo Pétrov, Ibid.
  11. Guéorgui Danaïlov, « Le rétablissement des sciences et des arts a-t-il contribué à épurer les mœurs ? », Commentaire, n° 4, Paris, automne 1995.
  12. Boris Christov, Kiril Kadiïski, poèmes, Missives, 1994, p. 16-22.
  13. Guéorgui Tzankov, « La gloire de la France et nous : le programme d'aide à la traduction "Vitocha" », Interférences historiques, culturelles et littéraires entre la France et les pays d'Europe centrale et orientale, Sofia, Éditions académiques Marin Drinov, 2000, p. 224-236.
  14. Guéorgui Tzankov, « Le thème du pouvoir dans la littérature bulgare », in Marie Vrinat-Nikolov, Grandeur et dérision du pouvoir dans la littérature bulgare, Arras, Artois Presses Université, 2000, p. 17-20.
  15. Christo Manolakev, « La Pauvre Lise de N. M. Karamzin et le suicide féminin dans la littérature russe du XIXe siècle », Revue des Études slaves, Paris, IES, t. 74, 2002-2003, fasc.4.
  16. Rossitsa Borkovski, « Exercice de dessin ou conte de la cocotte en terre inachevée », nominée pour le  concours de nouvelles 2005 organisé par l’association Baz’art.
  17. Zdravka Evtimova, « C’est ton tour », récit, in Utopia, éditions L’Atalante, 2005.
  18. Tzveta Sofronieva, « Madame T. », Transcript 25, décembre 2006.
  19. Alek Popov, « Courriels russes », « Niveau « avancé », « Le matelas », "Simic", « Small women », « Kosovo » pour le site : www.diversity.org.mk
  20. Alek Popov, « En suivant le cours du Danube », Passages, magazine culturel de Pro Helvetia, n° 46, hiver 2007/2008.

Divers :

Traduction de tout un matériau sur la culture bulgare du IIe au XVIIIe siècles, disque compact multimédia, UNESCO (collection « La mémoire du monde »).

Traduction des notes, index et introduction de l'édition bilingue franco-bulgare du Journal  de Victorin Galabert, 1997, Sofia,  Éditions universitaires, 598 pages.

Animation et traductions de rencontres et tables rondes avec des écrivains bulgares (Belles étrangères consacrées à la littérature bulgare, 2001 – conseillère littéraire des Belles Étrangères ; « Printemps balkanique » de Basse-Normandie, 2006 ; « Passages de l'Est » à Bordeaux et sa région, 2007 ; « Écrire la rupture », Paris et Toulouse, 2007, Sofia 2009 ; présentation, animation et traduction de soirées littéraires au Centre culturel bulgare de Paris, avec Emilia Dvorianova, mai 2011, et Zahary Karabashliev, mai 2012). .

Auteur d’un site Web destiné à la diffusion de la littérature contemporaine bulgare en français :
http://litbg.eu

Travaux et publications

I Ouvrages

Scientifiques

  • Експресивните частици в съвременния български език. Thèse de doctorat (version réduite) traduite en bulgare par Marie Vrinat-Nikolov et Michel Nikov, Veliko-Tărnovo, Editions Abagar, 1999, 206 pages.
  • Grandeur et dérision du pouvoir dans la littérature bulgare. Choix de textes contemporains traduits, avec introduction sur la littérature bulgare, notices biographiques et bibliographie, Arras, Artois Presses Université « Les Cahiers scientifiques », 2000, 170 pages.
  • Le traducteur, un lecteur modèle ? Преводачът, образцов читател ? Recueil bilingue (français et bulgare) d'articles, Sofia, Editions Colibri, 2001, 215 pages.
  • Отвъд пределите на превода (« La traduction à l’épreuve des extrêmes »), éditions Colibri, Sofia, 2004, 305 pages.
    [recensions parues : 1. Amelia Ličeva (université de Sofia Saint Clément d’Okhrid, «Za prevoda i smisăla » Kultura, n°48, 17/12/2004 ; 2. Vesséla Guénova (université de Sofia Saint Clément d’Okhrid) « Destinée et défi : une histoire de la traduction », Fréquences francophones, n°4 / 2005 ; 3. Elena Meteva (université de Sofia Saint Clément d’Okhrid), « Novo izsledvane vărxu istorijata na prevoda », édition bulgare du Monde diplomatique, n°4, février 2005, p. 29 ; 4. Valentina Boyadžieva, (Présidente de l’association bulgare des traducteurs), « Po mosta meždu kulturite, otvăd predelite na prevoda », Kultura, n° 2383, 30 septembre 2005]
  • Miroir de l’altérité : la traduction (deux exemples emblématiques de la constitution d’une langue-culture par la traduction en Europe : la Bulgarie et la France, IXe-début XXe siècle), éditions ELLUG, Grenoble, 2006, 194 pages.
  • En collaboration avec Georges Castellan, Histoire de la Bulgarie, au pays des roses, éditions Armeline, Brest, 2008, 351 p.
  • En collaboration avec Patrick Maurus et Mourad Yelles, Traduire la pluralité du texte littéraire, Paris, L'Improviste, 2015.

Manuels et dictionnaires de langue bulgare

  • Marie VRINAT-NIKOLOV, Sylvina MIKHAILOVA, Stoyka MIKHAILOVA, Le bulgare sans peine, éditions Assimil, 2001, 607 pages.
  • Guide de conversation bulgare à l’usage des Français (en collaboration avec Dessislava Spassova), éditions Colibri, Sofia, 2005, 367 pages.
  • Découvrir et pratiquer le bulgare, manuel multimédia de bulgare pour étudiants francophones (CD-Rom, manuel et site Web, en collaboration avec Tsvétiléna Krastéva et Yonka Tchoukanova, sous la direction de Marie Vrinat-Nikolov, dans le cadre du projet Lingua ALPCU souscrit par l’INALCO pour le bulgare, le slovaque et le slovène) ; éditions l’Asiathèque, Paris, 2007.
    Label européen des langues avec mention spéciale 2008.
  • Le bulgare de poche, pour les éditions Assimil, 2009.
  • Dictionnaire de poche bulgare-français, français-bulgare, éd. Yorann Embanner, 2011.

En préparation :
La conjugaison bulgare à usage des francophones, pour les éditions Colibri, Sofia.
Dictionnaire français-bulgare et bulgare-français pour La Maison du Dictionnaire (en collaboration avec Guéorgui Armianov, INALCO, et Nikolaï Vazov).

Direction d'ouvrages

  • La Bulgarie du communisme à l'Union européenne, langue, littérature, médias, Paris, Institut d'Études slaves, Revue des Études slaves, tome 81, fascicule 2-3, novembre 2010, 240 pages (en collaboration avec Jack Feuillet).
  • Littératures d'Europe médiane : après le choc de 1989, Paris, IES, 2011, 168 pages (en collaboration avec Maria Delaperrière)
  • Извънлитературното/L'extralittéraire, Sofia, Paradigma/Institut de littérature de l'Académie des Sciences de Bulgarie (Boyan Penev), 2012, 377 pages (en collaboration avec Ivan Mladenov et Andrey Tashev).

II Articles

Description du bulgare

    • «Les particules expressives du bulgare : problèmes morpho-syntaxiques et sémantiques», Les Cahiers balkaniques n° 12, Paris, Langues’O, 1987, p. 151-181.
    • « Modalisation et expressivité en bulgare moderne », Bulletin de la société de linguistique de Paris, tome LXXXIII, Paris, 1988, p. 189-212.
    • « L'expressivité en bulgare : quelques procédés grammaticaux et lexicaux », Revue des Etudes slaves, tome 60, fasc. 2, Paris 1988, p. 405-420 ; version bulgare dans Bălgarski ezik, fasc. 2, Sofia, Académie des Sciences de Bulgarie, 1989, p. 127-135.
    • « Les particules expressives du bulgare : une approche sémantique et pragmatique », Sprechen mit Partikeln, W. de Gruyter, Berlin-New-York, 1989, p.105-114.
    • [En collaboration avec Michel NIKOV], « L'expressif a en bulgare, hiérarchie des significations (et des traits intonatifs ? »), XVIth International Congress of Linguists, Paris, 1997, CD-Rom, Ed. Bernard Caron, impression : Elsevier Science, paper 0194.
    • « Les expressifs mode d'emploi », Mélanges en l'honneur du professeur Krassimir Mantchev, Sofia, Editions Colibri, 1999, p. 251-284.
    • « Pour un statut autonome des particules expressives du bulgare », Съпоставително езикознание (Linguistique contrastive), Sofia, 1999, p. 45-68.

Sociolinguistique

  • « Le système sémantique des noms de parenté en bulgare », Bulletin du Centre d'études balkaniques, n° 11, Paris, INALCO, décembre 1993, p. 41-61.
  • « Les lamentations funèbres en Bulgarie : structure, thèmes et langue », Les Cahiers balkaniques, n° 22, Paris, INALCO, 1996, p. 38-47 / 135-157.
  • « La langue bulgare du post-communisme : des chaînes de l’idéologie aux tentations de l’économie », La langue libérée : études de socio-lexicologie, éd. Peter Lang, Berne, 2003, p. 219-230.

Littérature bulgare

  • « Йордан Радичков – аед на модерното време » (« Jordan Radičkov, aède des temps modernes »), Et Cetera, almanach d'art, Sofia, 2000, p. 83. Extrait de la version française : « Jordan Radičkov : à la recherche de la magie perdue », publiée dans Marie VRINAT-NIKOLOV, Le traducteur, un lecteur modèle ? Преводачът, образцов читател ? Recueil bilingue (français et bulgare) d'articles, Sofia, Editions Colibri, 2001, p.147-165.
  • « Viktor Paskov ou de la musique avant toute chose », Budapest, Universitas, 2003, pp.153-161 ; repris dans Marie VRINAT-NIKOLOV, Le traducteur, un lecteur modèle ? Преводачът, образцов читател ? Recueil bilingue (français et bulgare) d'articles, Sofia, Éditions Colibri, 2001, p. 104.
  • « Романът на 50-те и 60-те години – среща на историята, догматизма и художествената измислица » (« Lorsque l’histoire et le dogme rencontrent la fiction : le roman bulgare au tournant des années 50/60 », version bulgare d'une communication, traduite par Roumiana Stantcheva), in Literaturna Misăl, 1999, cahier 2, p. 138-150, repris dans История, истории, наративи, Veliko-Tarnovo, Faber, 2002, p. 26-39.
  • « L’Affaire Džem et Moi, Anne Comnène de Vera Mutafčieva : de l’Histoire-héros à l’Histoire-prétexte », La Revue des Etudes slaves, Paris, Institut d’Études slaves, 2001, t. 73, fasc. 1, p. 185-195.
  • « L'affaire Tabac ou quand l'Histoire échappe au roman (et le roman à son auteur) », Imaginaire et genres littéraires, GELOE, Paris, INALCO, 2001, p. 163-173.
    Version bulgare : « Случаят Тютюн: когато историята се изплъзва от романа (и романа от своя автор) » traduite par Roumiana Stantcheva, parue dans la revue Любословие, Шумен, 2003, t. 4, p. 81-96.
  • « Crises historiques et mythes identitaires : quelques illustrations dans la littérature bulgare du XXe siècle », La France, l’Europe et les Balkans, Crises historiques et témoignages littéraires, Éditions de l’Institut d’Études balkaniques et Artois presses Université, 2002, p. 242-252.
    Version bulgare : « Исторически кризи и митове на националната идентичност: няколко илюстрации от българската литература на ХХ в. », version traduite en bulgare par Roumiana Stantcheva publiée dans Балкански идентичности, Sofia, 2002, t.2, p. 129-144.
  • « Au nom du peuple, au nom de l’Histoire : humanisme contre dogmatisme (Boeve de Jordan Vălčev) », in La littérature face à l'histoire après 1945 en Europe centrale et orientale, sous la direction de Maria Delaperrière, Paris, L’Harmattan, 2005, p. 301-315 ; « В името на народа, в името на историята - хуманизъм срещу догматизъм (Боеве на Йордан Вълчев)”.
    Version bulgare : traduite par Roumiana Stantcheva, Литературни култури и социални митове, т.2, Sofia, publications de la Nouvelle Université de Bulgarie, 2005, p. 185-195.
  • « Le réalisme socialiste en Bulgarie : naissance et emprise sur la vie culturelle », Les Cahiers slaves, n°8, 2004, Paris, Paris-IV, p. 203-210.
  • « La mémoire du totalitarisme dans la littérature bulgare de l'après 1989 : de la catharsis à la dérision, de la fresque au fragment », Mémoire perdue, mémoire volée, (sous la dir. de Brigitte Gautier), Paris, L'Harmattan, 2005, p. 183-195.
  • « La littérature bulgare de l’après-1989 », Études, Paris, septembre 2007.
  • « Écrire la rupture : regards croisés d'écrivains allemands, bulgares et français », Litterall, n° 15-16, 2008, p. 9-14.
  • Albena Hranova et Marie Vrinat, « L'Esthétique de la rupture : la littérature bulgare des années 1990 », Litterall, n° 15-16, 2008, p. 110-115.
  • « Salonique dans la prose bulgare de l’entre-deux-guerres, chimères identitaires et vicissitudes de l'idéologie », in « Visages de Salonique au XXe siècle (sous la direction de Stéphane Sawas), Mesogeios 34, Hêrodotos, 2008, p. 161-171.
    Version bulgare : « Солун в българската проза от междувоенния период: химери на националното съзнание и идеологични превратности“, in Пространства на словото, сборник в чест на Светлезар Игов, София, БАН, издателски център Боян Пенев, 2013.
  • « L'image du " Turc " dans la prose bulgare des XIXe et XXe siècles : Thème et variations sur un mythe identitaire balkanique », in « L'Image de la période ottomane dans les littératures balkaniques », Les Cahiers balkaniques, vol. 36-37, INALCO, 2007-2008, p. 273-293.
    Version bulgare : Образът на “турчина” в българската проза от XIX и XX век: Тема и вариации по един мит на балканската национална идентичност
  • « D'un siècle à l'autre : la littérature bulgare entre tradition et libération (début XXe et début XXIe siècles) », actes de la journée d'étude sur la Bulgarie et la Roumanie du 10/03/08, université Marc Bloch, Strasbourg, recherches. N°03, voisins, frontières, ouvertures, sous la direction d'Hélène Lenz et de Lidiya Mihova, université de Strasbourg, automne 2009, p. 13-22.
    Version bulgare : « От век на век – българската литература между традиция и свобода (началото на XX в. - началото на XXI в.). », Литературна мисъл, 1-21 2012, стр. 56-66.
  • « Mémoire individuelle et mémoire collective dans Un roman naturel de Guéorgui Gospodinov : le roman postmoderne et la mémoire du totalitarisme », Raconter l'histoire, Paris, L'Improviste, 2009, p. 165-179.
  • « Mémoire de 1989 et littérature postcommuniste, couvrir les silences fracassants de l'Histoire » in La Bulgarie du communisme à l'Union européenne, langue, littérature, médias, Paris, Institut d'Études slaves, Revue des Études slaves, tome 81, fascicule 2-3, novembre 2010, p. 193-202.
  • « Les lamentations funèbres en Bulgarie : pleurer un enfant », La mort de l'enfant, approches historiques et littéraires, sous la direction de Charles Zaremba, Aix-en-Provence, PUP, 2011, p. 59-67.
  • « Ouverture des dossiers de la Sécurité d'État : je est un autre, stratégies narratives et identitaires », Littératures de l'Europe médiane, après le choc de 1989, Paris, IES, 2011 (sous la dir. de Maria Delaperrière et de Marie Vrinat-Nikolov).
  • « Литературна картография на българските писатели – емигранти (Апостолов, Улица без име, Светът е голям и спасение дебне отвсякъде)“, сп. Следва, бр. 24/2011, София, Нов Български университет, стр. 56-66.
    En français : « Cartographie littéraire des écrivains bulgares de l'émigration (Apostoloff, Rue sans nom, Le monde est grand et le salut guette de partout) », in Mémoire(s) des lieux dans la prose centre-européenne après 1989, Lausanne, Noir sur blanc, 2013, p. 61-75.
  • « Защо сме такива? » Напрежението Балканско/европейксо в съвременната българска литература » [« Pourquoi sommes-nous ainsi ? »La tension orientalité (balkanité)/européanité dans la littérature bulgare du XXe siècle] in Литературознанието като възможност за избор, сборник в чест на Рая Кунчева, Пловдив, Контекст, 2012, 553-560.
  • « La poésie bulgare acteur du renouveau littéraire (fin XXe – début XXIe siècle), Au sud de l'Est, Paris, Non-Lieu, N°8, 2011, p. 84-101.
  • « Exotisation vs européanité : la bulgarité vue de Bulgarie et des États-Unis », Slavica bruxellensia [En ligne], 8 | 2012, mis en ligne le 15 juin 2012. URL : http://slavica.revues.org/1200 ; DOI : 10.4000/slavica.1200.
    Traduit en bulgare par Elitza Zaharieva, Екзотизация срещу европейскост: българското – поглед от България и от САЩ(„Физика на тъгата” и „На Изток от Запада”), Литературен вестник, бр.33, 10.2012, стр. 17-23. http://litvestnik.wordpress.com/2012/10/21/екзотизация-срещу-европейскост/
  • Chapitre « Bulgarie » de l'ouvrage Europe – Histoire, Nations, Identités (dir. Francine Rouby), Paris, Ellipses, 2013, p. 507-529.
  • « Revisiter l'histoire et le canon littéraires bulgares : quelle histoire littéraire de la Bulgarie ? », in Revue des Études slaves, Paris, IES, 2013.
    Version légèrement différente en bulgare :
    « Преосмисляне на българската литературна история и канон - как да мислим нова история на българската литература? » [Repenser l'histoire et la canon littéraires bulgares : comment élaborer une nouvelle histoire de la littérature bulgare?] à paraître dans les actes du IIIe Congrès international d'études bulgares, Sofia, 23-26 mai 2013.

pour le Dictionnaire des créatrices, éditions des femmes :

14 notices sur des écrivaines bulgares et 5 articles de synthèse :

« Naissance des genres modernes par la traduction en Bulgarie au XIXe siècle : rôle des premières traductrices »

« Les premières écrivaines bulgares (fin XIXe – milieu XXe siècle) »

« Les écrivaines et le mouvement féministe bulgare (fin XIXe – milieu XXe siècle) »

« Les femmes et la critique littéraire bulgare à la fin du XXe siècle et au début XXIe siècle »

« Émergence des femmes dans la littérature bulgare post-communiste »

 

  • « Éloge de la rupture : la littérature bulgare du XXIe siècle et ses nouvelles esthétiques », Sans faucille ni marteau, Ruptures et retours dans les littératures européennes post-communistes (Clara Royer et Petra James dir.), Peter Lang, p. 273-287.
  • « Даваш ли, даваш, балканджи Йово » : des usages politiques de la mythologie littéraire du Réveil national dans la Bulgarie communiste, Paris, INALCO, Слово, 2014, p. 161-177.
  • « Individu et collectif dans la littérature bulgare (XIXe-XXe siècles) », in Drôles d'individus. De la singularité individuelle dans le Reste-du-monde (dir. Emmanuel Lozerand), Paris, Klincksieck, 2014.

 

Réflexion sur la traduction littéraire et histoire de la traduction

  • „Преводачът, образцов читател ? » (Le traducteur : un lecteur modèle ?) Lettre internationale, Sofia, avril 1995, p. 83-84. Repris dans Marie VRINAT-NIKOLOV, Le traducteur, un lecteur modèle ? Преводачът, образцов читател ? Recueil bilingue (français et bulgare) d'articles, Sofia, Editions Colibri, 2001, p. 9-15.
  • « Savoir lire... pour savoir traduire (ou quelques réflexions sur la traduction littéraire et la formation des futurs traducteurs) », Communication et langage, N°112, Paris, 1997, p. 111-119 ; Съпоставително езикознание, Sofia, 1997, p. 63-69. Inclus avec quelques remaniements dans Marie VRINAT-NIKOLOV, Le traducteur, un lecteur modèle ? Преводачът, образцов читател ? Recueil bilingue (français et bulgare) d'articles, Sofia, Editions Colibri, 2001, p. 22-33.
  • « Découvrir Jovkov en français : l'impossible pari ? (Réflexions sur la traduction de textes littéraires d'ailleurs et d'un autre temps) », Interférences historiques, culturelles et littéraires entre la France et les pays d'Europe centrale et orientale (XIXe et XXe siècles), Sofia, Editions académiques Marin Drinov, 2000, p. 208-214. Traduit en bulgare par Atanas Sougarev, Literaturen forum, n° 3 (426), 12 IX-18.IX 2000, p. 6-7. Repris dans Marie VRINAT-NIKOLOV, Le traducteur, un lecteur modèle ? Преводачът, образцов читател ? Recueil bilingue (français et bulgare) d'articles, Sofia, Éditions Colibri, 2001, p. 68-81.
  • “Песента на песента му...(réflexion sur la traduction des poèmes de P. Ju. Javorov) » ; paru dans les Actes de la conférence internationale consacrée à cet auteur, Sofia, 2002, p. 607-612 ; repris avec la version française : « Le chant de son chant » dans Marie VRINAT-NIKOLOV, Le traducteur, un lecteur modèle ? Преводачът, образцов читател ? Recueil bilingue (français et bulgare) d'articles, Sofia, Éditions Colibri, 2001, p. 47-54.
  • « Laissons le traducteur chanter ! », in TransLittératures, revue de l’ATLF et d’ATLAS, TL 21, été 2001, p. 34-38.
  • « Ekaterina Karavelova, une traductrice discrète » in Portraits de traductrices, sous la direction de Jean Delisle, Presses universitaires d'Ottawa, Artois Presses université, 2002, p. 205-238 (Prix Vinay et Darbelnet 2003 décerné par l’Association canadienne de traductologie pour le meilleur livre publié en 2001-2002).
  • « Heurs et malheurs du traducteur face aux dictionnaires », communication donnée lors du colloque sur "Le traitement des écarts culturels dans les dictionnaires bilingues" organisé par Thomas Szende (3es journées de lexicographie bilingue, Paris, INALCO, 12-13 octobre 2000), Les écarts culturels dans les dictionnaires bilingues, Paris, Honoré Champion, 2003, p. 135-146. Paru en bulgare : « Патилата на преводачите с двуезични речници », Българистични проучвания, Université de Veliko-Tarnovo, 2007, p. 60-75.
  • « Le Traducteur cleptomane de Kosztolànyi Dezső ou de l’inconscient du traducteur… et du public », actes du colloque franco-hongrois sur la traduction, Frontières et passages, qui s’est tenu à Paris, INALCO, 25-27 octobre 2001, in Thomas Szende et Györgyi Màté, Frontières et passages, éd. Peter Lang, 2003, p. 339-348.
  • « Littératures étrangères / littérature nationale : la Renaissance bulgare et les débats autour de la traduction littéraire », actes du Congrès des Slavistes, édités par la Revue des Études slaves, Paris, 2002-2003, t. 74, fascicule 2-3, p. 363-370.
    Version bulgare :
    “Чуждестранни литератури/национална литература: Българското Възраждане и споровете около художествения превод” (traduit en bulgare par Stoyan Atanassov), сп. Следва N°5, avril 2003, Sofia, Nouvelle Université de Bulgarie, p. 49-55.
  • « L'épreuve de l'étranger dans le renouveau culturel bulgare, fin XIXe/début XXe (l'exemple de Penčo Slavejkov) », Colloque sur le renouveau spirituel au début du siècle. CIEF, Budapest, 16 et 17 octobre 2000, paru in « Le renouveau spirituel dans la première partie du XXe siècle », Revue d’Études françaises, n° 9 – 2004, Budapest, p. 71 – 84 ; gravé dans le CD-rom sur l'histoire mondiale de la traduction dirigé par Jean Delisle, université d'Ottawa.
  • « Traducteur… serviteur ? », TransLittérature, n° 29, été 2005, p. 25-32.
  • « Ekaterina Karavelova : la traduction entre instruction et création », in L’Europe, La France et les Balkans. Littératures balkaniques et littératures comparées, Roumiana L. Stantchéva & Alain Vuillemin éds, Éditions de l’Institut d’Études Balkaniques et Artois Presses Université, Sofia/Arras, 2004, p. 110-118.
  • « Création et diversification du canon littéraire bulgare (XIXe – XXe siècles) : entre tradition nationale et innovation par la traduction » (en collaboration avec Krassimira Tchilinguirova), Ri.L.Un.E, 4, juillet 2006.
  • « La traduction au service d'une littérature moderne : Pentcho Slaveïkov et le cercle "Missăl" (fin XIX - début XXe) », Traditionnel, Identité, Modernité dans les cultures du Sud-Est européen : la littérature, les arts et la vie intellectuelle au XXe siècle, Roumiana L. Stantchéva & Alain Vuillemin éds, Éditions de l’Institut d’Études Balkaniques et Artois Presses Université, Sofia/Arras, 2007, p. 134-142.
  • « Retraduire Vazov : "l'orientalité du texte" », Paris, Translittérature n° 31, été 2006, 35-37.
  • « La traduction comme miroir du rapport à l'identité nationale et à l'altérité en France et en Bulgarie », L'Homme dans le texte, mélanges offerts au professeur Stoyan Atanassov à l'occasion de son 60e anniversaire, Sofia, Presses universitaires de Sofia « Saint Clément d'Ohrid », 2008, p. 337-347.
  • « Ambivalences du traducteur entre ethnocentrisme et décentrement », Précis du plurilinguisme et du pluriculturalisme, éditions des Archives contemporaines, 2007.
  • « La traduction comme combat », Circuit, Revue de l'ordre des traducteurs, terminologues et interprètes du Québec, n° 96, été 2007, Montréal, Canada, p. 26-27.
  • « "(N. d T.) or not (N. d T.)" » ? Ou sur la question de l’interculturel en traduction et de " la tâche du traducteur " » in « Aspects sociologiques et anthropologiques de la traduction », Les Nouveaux cahiers franco-polonais, n° 7/2008, Paris-Varsovie, 2008, p. 73-84.
  • « Le traducteur n'est pas un fantôme », Les traces du traducteur, sous la direction de Magdalena Nowotna et Amir Moghani, Actes du colloque international, Paris, 12-13 avril 2008, Paris, INALCO/CERLOM, 2009, p. 53-63.
  • « Représentations de soi et de l'autre révélées par la traduction en Bulgarie et en France (IXe -XIXe siècles) », Hermès, Paris, CNRS, N° 56, 2010, p. 165-171.
    Version bulgare : « Преводът като огледало на отношението спрямо националната идентичност и другостта в България и във Франция », in Първа радост е за мене, Емоционалнато съдържание на българската идентичност, София, Кралица Маб, 2012, стр. 433-446.
    [Ce livre a remporté le prestigieux prix Hristo G. Danov 2013 du meilleur ouvrage de Sciences humaines]
  • « La traduction littéraire : de la langue au texte, de la contrainte à la création », in Traduire, un art de la contrainte », dir. Charles Zaremba et Noël Dutrait, Aix-en-Provence, Publications de l'Université de Provence, 2010, p. 35-44.
    « Да превеждаме устността, тоест да превеждаме литературността на литературния текст » (Traduire l'oralité, traduire la littérarité du texte littéraire), сп. Следва, Нов Български Университет, бр.22, 2010.
  • « За литературата (българска), пределите на езика и на превода (трилог)“ (Sur la litérature (bulgare), les limites de la langue et de la traduction (trilogue), сп. Следва, Нов Български Университет, бр.23, 2010.
    Version française légèrement remaniée :
    « Sur la littérature (bulgare), les marges de la langue et de la traduction », Hieronymus, 4/2011, p. 44-51.
  • « Pourquoi et comment une histoire comparée de la traduction en Bulgarie et en France ? » in Chalvin Antoine, Lange Anne, Monticelli Daniele (dir.) Between Cultures and Texts : Itineraries in Translation History (Entre les cultures et les textes : itinéraires en histoire de la traduction), Frankfurt am Main : Peter Lang, 2011, p. 109-119.
  • « Laissez le traducteur oraliser, « entre la solitude d'écriture et la participation au chanter commun », recherches N°7, culture et arts, Roumanie et Bulgarie, université de Strasbourg, automne 2011, p. 225-233.
  • « Извънлитературните следи на преводача в литературния текст » [Les traces extralittéraires du traducteur dans le texte littéraire], in : Ivan Mladenov, Marie Vrinat-Nikolov et Andrey Tashev eds.,
    Извънлитературното/L'extralittéraire, Sofia, Paradigma/Institut de littérature de l'Académie des Sciences de Bulgarie (Boyan Penev), 2012, p.
  • « Résonances bulgares », in Constantin Cavafy, revue Europe, Paris, N° 2010-2011, juin-juillet 2013, p. 216-229.
  • «Traduire le texte-monde » (en collaboration avec Patrick Maurus), Plume, Téhéran, 2013.
  • « Mais que traduit-on quand on traduit ? » (en collaboration avec Patrick Maurus),Paroles rencontres - Ouvrir les archives « Henri Meschonnic », sous la dir. de Serge Martin, Mont de Laval, L'Atelier du Grand Tétras, 2013, p. 66-76.
  • « Traduire la langue du corps et le corps de la langue d'un texte « toujours pluriel et paradoxal ».Version bulgare (traduction Renie Yotova et Marie-Vrinat-Nikolov) : « Превеждането на едика на тялото и тялото на езика на « неизменно множествения и парадоксален текст », Софияа, Нов Български Университет, сп. Следва, 30/2014, с. 54-64.
  • « Rôle de la traduction sur la consécration d'œuvres et de genres littéraires : l'exemple de Estestven roman (Un roman naturel) de Georgi Gospodinov », in Języki orientalne w przekładzie, Oriental languages in translation, ed. by M. Piela, A. Zaborski VOL. I, Kraków 2014, 311-318.
  • « Meschonnic, le retour en avant » (en collaboration avec Patrick Maurus), in Henri Meschonnic théoricien de la traduction, Paris, Hermann, 2014, 239-251.
  • « Traduire le colinguisme à l’œuvre dans la littérature » (en collaboration avec Patrick Maurus), in Écrire en langues. Multilinguisme et littérature, dir. François Rastier et Olga Anokhina, Paris, éditions des archives contemporaines, 2015, p. 71-79.
  • Which Place for Bulgarian Literature in the “World Republic of Letters”?. Studi Slavistici, [S.l.], p. 247-256, Jan. 2015. ISSN 1824-7601. Available at: <http://www.fupress.net/index.php/ss/article/view/15359>. Quelle place pour la littérature bulgare dans “La République mondiale des Lettres”? Studi Slavistici xi (2014): 247-256
  • paraître:


    « Traduire le rythme : traduire TOUT texte, traduire TOUT LE texte » (en collaboration avec Patrick Maurus).

    « De East of the West, a country in stories à À l'est de l'Ouеst, histoires d'un entre-deux-mondes, en passant par На изток от запада[À l'est de l'ouest] de Miroslav Penkov : stratégies auctoriale, éditoriale et (auto) traductives dans la « République mondiale des lettres »
    « L'institution Sofia-presse (1968-1989) : la propagande par la traduction »

Divers

"Изграждането на многоезична и многокултурна обединена Европа: предизвикателство за преподаването на по-малко разпространени езици (« L’édification d’une Europe unie multilingue et multiculturelle : défis pour l’enseignement des langues de moins grande diffusion (langues " MODIME ") », in Bălgaristika 2001, actes du colloque international du même nom qui s’est tenu à Sofia – 21 et 22 septembre, Sofia, Académie des Sciences de Bulgarie, 2001, p. 7-14.

Collaboration à la publication de Slavica occitania, n° 16 (Bogomiles, Patarins et Cathares), Université de Toulouse-Le Mirail, Toulouse, 2003 (coordination de la participation de scientifiques bulgares et traduction de leurs contribution).

III Préfaces, postfaces, divers, articles de valorisation scientifique

  • « La nouvelle bulgare », Dictionnaire universel des Littératures, PUF, Paris, 1994, vol. II, p.  2597-2599.
  • « Humour et satire dans la littérature bulgare », Dictionnaire universel des Littératures, PUF, Paris, 1994, vol. II, p. 1616.
  • « Yovkov ou la nostalgie de l'homme », préface à l’édition en français de Yordan Yovkov,  Légendes du Balkan, Ed. L'Esprit des Péninsules, 1999, p. 7-12.
  • « Le livre inachevé », postface à l'édition en français de Tzvetan Stoyanov, Le Génie et son Maître, L'Esprit des Péninsules, 2000, p. 215-220.
  • Anthologie de la littérature bulgare (dans le cadre des Belles étrangères), rédaction de l’introduction : « La littérature bulgare au cours des siècles : quand le Verbe cimente la Nation », Ed. L’Esprit des Péninsules, 2001 (environ 10 pages, plus traductions d’extraits des auteurs invités).
  • „Да обичаш своята родина, а не своята възбуда“, Литературен вестник, 24/30 VI 2002.
  • « Une journée ordinaire d'un village extraordinaire », préface à l'édition en français de Yordan Raditchkov, Souvenirs de chevaux, nouvelle, éditions Fata Morgana, 2002, p. 9-12.
  • « Guéorgui Gospodinov : à la recherche de la saveur des mots », préface à l'édition en français de Guéorgui Gospodinov, L'Alphabet des femmes, récits, éditions Arléa, Paris, mars 2003, p. 7-13.
  • "Марсел Пруст, подложен на изпитанието на превода" (Marcel Proust à l’épreuve de la traduction), revue culturelle. Култура, Sofia, 4/07/2003.
  • Postface au roman Mères de Théodora Dimova, édition des Syrtes, Paris, 2006.
  • « Passion ou la mort d’Alissa : quand la fugue emporte le roman », postface au roman Passion ou la mort d’Alissa, éditions Fédérop, Gardonne, 2006.
  • « La littérature bulgare… littérature européenne encore trop méconnue », Bulletin de l’Association des anciens élèves de l’INALCO, Paris, INALCO, mai 2006, p. 51-69.
  • « Le Chapeau melon : entre allégorie et fantasmagorie », préface à l'édition bilingue du Chapeau melon, L'Asiathèque, 2007.
  • « La littérature bulgare du XXIe siècle : vitalité et modernité »,  Au sud de l’est, Paris, février 2007.
  • « Écrire en Bulgarie au XXIe siècle », avant-propos au recueil Concerto pour phrase : 17 récits bulgares contemporains traduits sous la direction de Marie Vrinat, HB éditions, 2008.
  • « Значещата композиция », предговор на Иван Младенов, Отклонена литература, прагматистки прочит [« La composition qui fait sens », préface à l'ouvrage Une littérature déviée, lecture pragmatiste, d'Ivan Mladenov] София, Парадигма, 2011.
  • « Un écrivain bulgare et sa traductrice, Guéorgui Gospodinov et Marie-Vrinat-Nikolov interwievés par Lidiya Mihova », recherches N°7, culture et arts, Roumanie et Bulgarie, université de Strasbourg, automne 2011, p. 362-372.
  • « Je raconte, donc je suis », préface, Guéorgui Gospodinov, Physique de la mélancolie, trad. du bulgare par Marie Vrinat, Paris, Intervalles, 2014, p. 9-20.

IV Comptes rendus

  • Изследвания вьрху съвременния български книжовен език, XXV, Sofia, 1983 ; compte rendu paru dans le Bulletin du Centre d'études balkaniques n° 4, Paris-INALCO, 1985.
  • Colloque franco-bulgare de linguistique contrastive, Paris-IES, 1985, compte rendu paru dans Le Bulletin du Centre d'Etudes balkaniques N°5, Paris, 1986
  • Hilmar Walter, Личните глаголни форми в бьлгарския език, Sofia, 1988, compte rendu paru dans Le Bulletin du Centre d'Etudes balkaniques N°8, Paris, Langues’O, 1989, p. 170-171.
  • Jean-Yves Le Guillou, Grammaire du Vieux-bulgare, Paris, Maisonneuve, 1984, compte rendu paru dans La Revue des Etudes slaves, Paris, LXI/1-2, 1989, p. 242-243.
  • Jean-Yves Le Guillou, Grammaire du bulgare, Paris Maisonneuve, 1984, compte rendu paru dans La Revue des Etudes slaves, Paris, LXI/1-2, 1989, p. 241-242.
  • Vera Moutafčieva, Az, Anna Komnina, roman, compte rendu paru dans Le Bulletin du Centre d'Etudes balkaniques n° 12, Paris, INALCO, décembre 1994, p. 170-172.
  • Jack Feuillet, Grammaire synchronique du bulgare, Paris, IES, 1996, paru dans Съпоставително езикознание, N°3/4  , Sofia, 1998.
  • « La musique contre la dictature », Pages, numéro consacré aux littératures de l'Est, n° 47, septembre-octobre 1997, p. 51.
  • « Des figures de l’adaptation… », compte rendu de Palimpsestes, Presses de la Sorbonne nouvelle, n°16, 2004, paru dans Translittérature, n° 29, été 2005, p. 58-65.
  • « Pourquoi donc retraduire ? », compte rendu de Palimpsestes, Presses de la Sorbonne nouvelle, n°15, 2003, paru dans Translittérature, n° 30, hiver 2006, p. 99-107.
  • « Traduction, jubilation » : William Olivier Desmond, Paroles de traducteur, de la traduction comme activité jubilatoire, Bibliothèque des Cahiers de l’Institut de linguistique de Louvain, Louvain-la-neuve, éd. Peeters, 2005, paru dans Translittérature, n° 31, été 2006, p. 66-67.
  • « Les Chemins de la traduction » : Marc de Launay, Qu’est-ce que traduire ? Paris, Vrin, 2006, compte rendu paru dans TransLittérature n° 32, hiver 2007, p. 115-116.
  • « Traduire : mariage d'amour... ou mariage forcé », recension de Jacques Poulin, La Traduction est une histoire d'amour, Actes Sud, 2006 ; Hélène Rioux, La Traductrice de sentiments, XYZ éditeurs, Montréal, 1995 ; Leïla Aboulela, La Traductrice, Genève, Zoé, 2003. Paru dans TransLittérature n° 33, été 2007, p. 55-57.
  • Jacqueline Risset, Traduction et mémoire poétique, Paris, Hermann, 2007, recension parue dans TransLittérature N°34, hiver 2008, p. 70-72.

Imprimer

SERVICES

Par notre intermédiaire, vous pouvez entrer en contact avec un écrivain présenté sur ce site, ou avec le traducteur indiqué au bas des extraits traduits.

Si vous voulez recevoir notre bulletin d’information, à chaque fois qu'un nouvel auteur est présenté, envoyez-nous un courriel.

TRADUCTEURS